Accueil

Bonjour,

Je suis ravie de vous accueillir et vous souhaite la bienvenue.

Je vous accompagne en thérapie individuelle (enfants, adolescents, adultes) ainsi qu’en thérapie de couple, à la Maison Médicale d’Amfreville (entre Caen et Cabourg), en Normandie (2 heures de Paris).

Je suis diplômée de l’Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne (IFHE) en :

Hypnose Humaniste, Thérapie Symbolique Avancée, Hypnose Ericksonienne, Programmation Neuro-Linguistique, Nouvelle Hypnose et Hypnose Classique.

J’ai l’honneur d’avoir été formée par Olivier Lockert, créateur de l’Hypnose Humaniste, ainsi que par : Olivier Chevalier, Arnaud de Stael, Yannick Mariolle et Dominique Rémy, auxquels je suis reconnaissante.

J’ai choisi le métier d’hypnothérapeute, parce que l’accès donné à l’Inconscient ouvre des perspectives réelles de changement, de manière relativement rapide.

Et aussi parce que j’ai une confiance absolue en la capacité de chacun de changer, quel que soit son passé ou son présent.

Je suis intimement persuadée que l’objectif de la Vie est le bonheur, que chacun a la possibilité d’être heureux.

Vous souhaitant à tous une très belle journée,

Valérianne Legros

 

Etre en état d’Hypnose selon…

Olivier Lockert (né en 1970), président-fondateur de l’Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne (IFHE), créateur de l’Hypnose Humaniste et auteur du livre « Hypnose »

« C’est un “État Modifié de Conscience” naturel, connu depuis que l’être humain existe. La “conscience” en question est en fait simplement notre esprit conscient, la perception ordinaire que nous avons du monde, avec nos 5 sens. Les techniques utilisées pour modifier l’état de conscience habituel sont multiples et choisies en fonction de l’objectif global à atteindre. »

Pour en savoir plus :

lire la page Définition de l’Hypnose

lire l’histoire de l’hypnose sur le site de l’IFHE

Hyppolite Bernheim (1840/1919),  professeur de médecine et neurologue français

« La seule chose certaine, c’est qu’il existe chez les sujets hypnotisés ou impressionnables à la suggestion une aptitude particulière à transformer l’idée reçue en acte.

A l’état normal, toute idée formulée est discutée par le cerveau qui ne l’accepte que sous bénéfice d’inventaire ; perçue par les centres corticaux, l’impression se propage, pour ainsi dire, aux cellules des circonvolutions voisines ; leur activité propre est mise en jeu ; les diverses facultés dévolues à la substance grise de l’encéphale interviennent ; l’impression est élaborée, contrôlée, analysée par un travail cérébral complexe qui aboutit à son acceptation ou à sa neutralisation ; l’organe psychique oppose, s’il y a lieu, son veto à l’injonction.
Chez l’hypnotisé, au contraire, la transformation de l’idée en acte, sensation, mouvement ou image, se fait si vite, si activement, que le contrôle intellectuel n’a pas le temps de se produire ; quand l’organe psychique intervient, c’est un fait accompli qu’il enregistre souvent avec surprise, qu’il confirme par cela même qu’il en constate la réalité, et son intervention ne peut plus l’empêcher. »