Mon code éthique

Les idées qui guident ma pratique sont inspirées de l’éthique enseignée à l’Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne. Voici donc le code éthique de l’IFHE (en noir dans le texte ci-après) que j’ai simplement commenté en fonction de ce que je fais, ce que je suis, et ce que je crois (en mauve dans le texte ci-après).

♦ Connaissance impeccable des techniques et processus déterminants en Hypnose ainsi que des notions en psychopathologie.

Je suis diplômée de l’IFHE. Par ailleurs, pour compléter mes connaissances, j’ai décidé de suivre les 3 années d’études de l’institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) et obtenu tous les modules de psychopathologie et de pharmacologie.

♦ Professionnalisme : gérer ses états internes, maîtriser les phénomènes de transfert et de projection personnelle.

Je travaille sur moi, continue et continuerai à le faire. Cela fait partie, à mon sens, des obligations professionnelles de l’hypnothérapeute. Je continue et continuerai aussi d’apprendre au niveau professionnel.

♦ Confidentialité : elle vous est garantie.

Je vous la garantie. Je l’ai pratiquée assidûment également pendant mes trois années passées à l’IFSI (école en soins infirmiers).

♦ Neutralité bienveillante : ni apitoiement, ni bonté exagérément témoignée, une attitude sereine teintée de bienveillance.

Une attitude à laquelle je tiens. Car elle pré-suppose une compréhension ouverte de la vie.

♦ Acceptation inconditionnelle de la personne : qui soit-elle et quoi qu’elle ait fait.

Le respect de l’individualité humaine constitue, à mon sens, un préalable indispensable à la relation d’aide.

♦ Franchise, transparence et intégrité : ce qu’en jargon on appellerait “être congruent”.

La relation de confiance ne peut pas exister sans. L’hypnothérapie est avant tout une relation de communication entre deux personnes.

♦ Optimisme inébranlable en les capacités de changements positifs de la personne et de l’être humain en général.

C’est mon credo.

♦ Volonté d’autonomiser la personne

L’hypnose associante dite « humaniste » offre la possibilité d’être l’acteur de ses propres soins.

♦ Volonté de se dépasser soi-même pour l’atteinte des objectifs de la personne.

J’apprends de vous, des personnes qui viennent me voir. Et cela m’aide, moi aussi, à m’améliorer. Toujours et encore. Et je vous en remercie.

♦ Partager la Connaissance afin de participer à l’évolution de chacun et de la société en général.

Une façon d’être, toujours évolutive, toujours à améliorer, et adaptée au 21è siècle.